Résiliences, 2011-2012 - Jeremy Bracone
        
Résiliences, 2011-2012
Ma pratique à ciel ouvert, récréative et buissonnière, est sous-tendue par une référence constante au difforme, au parasite, à l’artefact. De l’observation et de l’intervention dans l’environnement naturel, découle une mise à l’épreuve de la nature par la culture, n’hésitant pas à traquer jusque dans ses moindres phénomènes l’interdépendance de ces deux règnes.
Cette série de photographies prend pour sujet des arbres dont les inflexions contre nature stigmatisent la croissance contrariée par l’homme.

Leçon n°2 :
Arbre coupé par l’homme car parasité par des insectes xylophages. Contre toute attente, il repart en développant des rejets horizontaux. Affaibli, il est colonisé par une plante parasite : le gui.
Les Grecs associaient le gui à Hermès, grand messager de l’Olympe. Au temps des Gaulois, les druides considéraient cette plante comme sacrée, un talisman qui chassait les mauvais esprits, neutralisait les poisons, assurait la fécondité des troupeaux, permettait même de voir les fantômes et de les faire parler. En Europe et en Amérique du nord, il est d’usage de s’embrasser sous une branche de gui, symbole de prospérité et de longue vie au moment des fêtes de Noël et du jour de l’an.
En France, le gui figure sur une liste d’organismes dits « nuisibles ». En hiver, lorsque les arbres sont dénudés, le gui conserve tout son panache en pompant la sève de l’arbre sur lequel il est perché, tel un vampire végétal. Grâce à son suçoir, qui s’enfonce chaque année un peu plus profondément dans son hôte, il l’épuise jusqu’à anéantissement complet. Patient, ce parasite peut vivre pendant trente ans sur son hôte. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir nos faveurs grâce à son feuillage persistant d’un vert luisant et à ses petites baies blanches, combiné idéal pour composition florale.
Leçon n°7 : De l’art de perdre la tête... sans se laisser abattre, 2012 Photographie 45x30cm
Leçon n°3 : De l’art de se souvenir du contact... et de s’en accommoder (raisonnablement), 2012 Photographie 45x30cm
Leçon n°2 : De l’art de pisser contre le vent, 2012 Photographie 40x60cm
Leçon n°5 : De l’art de courber l’échine... avec panache, 2011 Photographie 40x30cm
Top